Aliments ultra-transformés : attention danger

Partager cet article

Pizzas surgelés, plats préparés, sodas ou barres chocolatées, qui n’a pas déjà cédé à l’appel des produits ultra-transformés… Ces-derniers s’avèrent en effet « ultra » répandus. Ils représentent 40 à 50 % de l’offre alimentaire en supérettes, supermarchés et hypermarchés. Pratiques et peu coûteux, ils constituent toutefois un danger pour notre santé.

Pour obtenir un aliment ultra-transformé (AUT), l’industrie agro-alimentaire procède à toute une série d’étapes de transformations. Parmi ces modifications figurent l’ajout de plus de cinq ingrédients, additifs et/ou composés chimiquement modifiés. Très riches en sucre, sel et matières grasses, ces produits s’avèrent peu rassasiants. Si leur teneur énergétique est particulièrement élevée, ils restent pauvres en fibres, vitamines et antioxydants. La dernière étude de cohorte épidémiologique NutriNet-Santé (*) consacrée aux AUT a corroboré des centaines d’autres travaux menés dans le monde. Elle démontre un lien entre l’abus d’aliments ultra-transformés et la survenue de pathologies comme l’hypertension, l’obésité, les cancers ou le diabète de type 2.

Garder un œil sur les étiquettes

Pour réduire sa consommation d’AUT, Santé publique France conseille de bien lire les étiquettes. Plus la liste des ingrédients est courte et claire, moins le produit est transformé. Concernant les additifs, veillez particulièrement à éviter les E 300, E 104, E 129, gomme de xanthane, carboxyméthylcellulose, acésulfame K ou glutamate.

Il est également possible de se référer au Nutri-Score. Ce logo présent sur les emballages est un bon moyen de s’orienter, car il note les produits de la lettre A (vert foncé), pour les plus favorables, à la lettre E (orange foncé), pour les plus déconseillés. Enfin, un moyen efficace de limiter sa consommation d’aliments ultra-transformés reste de cuisiner avec des produits frais de saison, des conserves ou des surgelés non cuisinés.

Par Marilyn Perioli – Juillet 2023

(*) https://etude-nutrinet-sante.fr/article/view/303-Consommation-d’aliments-ultra-transformés-et-risque-de-maladies-cardiovasculaires-dans-la-cohorte-prospective-NutriNet-Santé

 

https://presse.inserm.fr/consommation-daliments-ultra-transformes-et-risque-de-cancer/30645/

À lire également

Particulier
Étudiant
Fonctionnaire
Indépendant
Entreprise
Entreprise
Garantie
Entreprise
Décryptage

Portail
adhérents

Accéder

Portail
professionnels de santé

Accéder 

Portail
Entreprises

Accéder